À la découverte du vin biologique, du vin biodynamique et du vin naturel.


Santé /

Aujourd’hui la nature du vin (vin biologique, vin biodynamique, vin naturel) est bien plus à la mode que le type de vin (vin rouge, vin rosé, vin blanc). Mais malgré cette réputation, nombreux sont ceux qui ne peuvent différencier la nature des vins. Alors pour éviter toute confusion à l’avenir, lisez ceci.

Vin biologique

Créé en 2012, la technique de production du vin biologique ne s’appliquait alors qu’à la viticulture. Mais désormais elle concerne aussi la vinification. Cette technique consiste à éviter dans les vignes, l’usage d’insecticides et autres traitements synthétiques. De plus les instants sont également proscrits au cours de la vinification. Néanmoins, on autorise dans la production des vins biologiques, des techniques telles que le traitement thermique l’acidification, la désacidification, et même l’ajout de tanins. Pour en savoir plus sur les différentes techniques continuons la lecture.

Vin biodynamique

Il s’agit de la version améliorée du vin bio. Ce vin demande une étude plus approfondie que le vin bio.  En effet, lorsqu’un vigneron décide de produire du vin biodynamique, il est tenu de renforcer la plante et la terre. La production se focalise sur les plantes.  Elles sont dynamisées et macérées pour permettre à la vigne de se développer. Le vigneron est également obligé de se synchroniser au calendrier lunaire pour maintenir l’équilibre entre ses plantes, la terre et les influences de la lune. Le vin biodynamique se vend maintenant dans plusieurs magasins et son prix est à la portée de la plupart des bourses.

 

Vin naturel

La technique de production de ce vin consiste à associer les deux précédentes. C’est-à-dire qu’à part le soufre (qui se forme d’ailleurs naturellement au cours de la fermentation), on évite totalement l’usage de produits chimiques et d’intrants dans la culture des raisins et la production du vin naturel.

Notez aussi qu’on retrouve une autre version de ce vin.  Il s’agit des vins SAINS qui se produisent sans intrant et sans sulfite.