Des conseils pour se lancer dans la viticulture biologique en France


Divers /

La demande du vin bio est, aujourd’hui, en forte croissance sur le marché en France. Les consommateurs achètent de plus en plus du vin biologique pour décourager la viticulture traditionnelle qui continue d’employer des pesticides et engrais chimiques. Vous êtes diplômé en viticulture et vous voulez vous lancer dans la production de vignes bio en France ? Vous trouverez dans cet article, des conseils pratiques pour vous lancer.

Bien choisir son domaine viticole

L’accompagnement des spécialistes est indispensable dans l’acquisition de votre vignoble. La terre pour la culture de vigne est, en effet, le premier capital d’un vigneron. Les spécialistes vous aideront à étudier le rendement à l’achat. Ce travail vous permet en fait de vous faire une idée sur la rentabilité de votre activité, le nombre d’années qu’il vous faudra pour dégager des bénéfices. C’est une phase extrêmement importante parce qu’elle vous aide également à identifier les régions d’où proviennent du bon vin à l’image de ceux de la Bourgogne certifiés AOP Macon.

Faire enregistrer son activité

Le secteur de la vigne est très réglementé en France. Après l’achat de votre vignoble, rendez-vous au centre de viticulture de votre région pour les formalités d’immatriculation de votre exploitation. Le non-respect de cette démarche administrative vous expose à des sanctions.

Faites du vrai

Vous avez franchi avec succès les premières étapes. Maintenant, il vous faudra travailler pour respecter l’engagement de produire des vignes naturelles. C’est le plus dur. Pour entretenir votre vigne, vous devez vous abstenir d’utiliser et pesticides et engrais chimiques dans votre plantation. Les engrais biologiques sont disponibles pour fertiliser les sols. Achetez celles qui correspondent à vos sols. À défaut, vous pouvez également fabriquer votre propre compost d’origine végétal ou animal. N’oubliez pas que la moindre trace de produits chimiques retrouvés lors des tests vous prive de la certification biologique.