Médiateur de la consommation : les critères de choix


Divers /

D’après un écrivain français du XXe siècle, ‘’choisir un produit, c’est abandonner des dizaines d’autres’’. Ainsi, quel que soit le type de consommateur que vous êtes, opter pour un médiateur de la consommation, c’est abandonner des centaines d’autres. En France comme dans plusieurs autres nations, on trouve différentes catégories de médiateurs de la consommation. Il y a ceux qui sont dédiés aux entreprises et les médiateurs publics.

Choisir un médiateur compétent

La France rassemble plus 100 médiateurs agréés par la CECMC. Rassurez-vous que celui à qui vous faites appel fait partie de ce nombre. En effet, la Commission d’Évaluation et de Contrôle de la mediation de la consommation s’est déjà assurée que ces médiateurs disposent des compétences nécessaires dans le domaine juridique et dans celui de la consommation pour mener à bien toute sorte de litiges liés à la consommation. Choisir un médiateur de la consommation agréé par la CECMC, c’est donc profiter d’un professionnel qui maitrise son domaine et qui pourra assurer sa mission avec efficacité. Par ailleurs, vous ne devez pas accepter une convention de médiation de la consommation de la part d’un professionnel dont l’agrément n’est pas encore valide auprès de la commission.

 

Choisir le médiateur de la consommation en fonction de son secteur d’activité

Comme souligné un peu plus haut, il y a toute sorte de catégories de médiateur de la consommation. Et chacun de ces professionnels exerce dans un secteur précis. Par exemple, si vous travaillez dans le commerce électronique, tournez-vous vers un médiateur de la consommation spécialisé dans le commerce électronique. Avec ses nombreuses années d’expérience en la matière, il saura vous guider vers une solution satisfaisante. Pour finir, il y a le critère prix et la disponibilité qui constituent également des points clés à prendre en compte pour choisir le meilleur médiateur de la consommation.